Groupe Épopée – Sheri Pranteau, révélée

Commissaire : Karine Boulanger

Du 6 octobre 2018 au 6 janvier 2019

À propos —

L’installation vidéo Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée] du Groupe Épopée présente le récit de Sheri Pranteau, une femme d’origine crie et anishinaabe du Manitoba. Accusée d’homicide involontaire et de vol à main armée, elle a reçu une condamnation à perpétuité à Winnipeg en 1999. Aujourd’hui en libération conditionnelle, elle a participé en 2015 à un panel sur les femmes autochtones dans le système carcéral canadien, organisé par l’Université McGill au Moot Court, la réplique d’une cour de justice servant à la formation de futurs avocats. L’installation redonne la parole à Sheri Pranteau tout en soulignant la structure de pouvoir qui dicte le regard, inscrite dans l’architecture de la salle.

En collaboration avec Vidéographe.

 

Œuvre à la une :

© Groupe Épopée, Sheri Pranteau, Undisappeared, arrêt sur image, 2017.
Avec l’aimable permission des artistes.

Biographie —

Le groupe d’action en cinéma Épopée réalise ses projets de manière autonome. Depuis 2005, Groupe Épopée a produit plusieurs films en collaboration avec des travailleurs du sexe et des usagers de drogues du Quadrilatère à Montréal, puis avec des militants et des étudiants impliqués dans la grève étudiante de 2012 au Québec.

Les films du Groupe Épopée ont été présentés dans différents lieux et contextes, notamment à la galerie Dazibao (Montréal, 2012), au Festival du nouveau cinéma (Montréal, 2012), au festival de documentaires Visions du réel (Nyon, 2013), à Interference Archive (New York, 2013), à la Manif d’Art 7 (Québec, 2014) et à la galerie FOFA – Encuentro (Montréal, 2014). Le Groupe Épopée a également présenté son travail dans de nombreuses universités et au sein de collectifs politiques en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Québec.