Alfredo Jaar

Les cendres de Pasolini

Réalisé en 2009 par l’artiste chilien Alfredo Jaar, ce court métrage commémore la vie du célèbre intellectuel, journaliste et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini, mystérieusement assassiné en 1975. Pour la réalisation de cette œuvre, Jaar a réuni entrevues et extraits filmiques évoquant la nature fondamentalement engagée et l’existence tumultueuse de Pasolini.

Kai Chan

La logique de l’araignée

La logique de l’araignée est une rétrospective des 35 ans de création de l’artiste canadien d’origine chinoise Kai Chan. L’exposition réunit un corpus de 17 œuvres phares jamais exposées ensemble auparavant, levant ainsi le voile sur l’extraordinaire portée conceptuelle et formelle de son travail et révélant la nature intime de ses observations artistiques des mondes naturels et bâtis.

Jannick Deslauriers

Mémoire tangible

Mémoire tangible est une exposition consacrée à l’artiste lanaudoise Jannick Deslauriers. L’exposition vise à faire connaître le travail de cette jeune artiste et regroupe un corpus d’œuvres représentatif de sa démarche, dont certaines n’ont encore jamais été présentées.

Lyne Lapointe

Cabinet

Réalisé par Lyne Lapointe, Cabinet s’inspire du film expressionniste Le Cabinet du Dr Caligari (1920), aux décors entièrement peints avec de fausses perspectives et des proportions tronquées, ainsi que des cabinets de curiosités du XVIIIe siècle, les ancêtres des musées d’aujourd’hui. Exposition organisée en collaboration avec la Société des médecins de l’Université de Sherbrooke.

Vasco Araújo

Avec les voix de l’autre

Exposition consacrée à l’artiste contemporain portugais Vasco Araújo regroupant quatre oeuvres vidéo. Réunies sous le thème de l’identité, ces oeuvres portent sur la citoyenneté et l’appartenance à un territoire, et suscitent des réflexions sur la justice, l’éthique et l’égalité entre les peuples. Avec les voix de l’autre est la première exposition individuelle d’un artiste contemporain portugais en sol canadien.

Au-delà du regard

Le portrait dans la collection du MAJ

Cette exposition sur le thème du portrait regroupe un important corpus de plus de 60 oeuvres tirées de la collection du Musée. À la fois éloquente et originale, l’exposition porte une attention particulière au regard des sujets, rendant ainsi  compte de la diversité du genre et mettant en lumière les différentes déclinaisons du portrait depuis le XVIIe siècle jusqu’à  nos jours.

Ces vocations spontanées

Les peintres français et la tradition néerlandaise

Oeuvres provenant de l’exceptionnelle collection de l’Agnes Etherington Art Centre, qui possède la plus importante collection de peinture hollandaise du XVIIe siècle au Canada. Au moyen de 26 oeuvres d’artistes majeurs judicieusement sélectionnées, l’exposition démontre l’influence de ce que l’on appelle le siècle d’or néerlandais sur le travail de nombreux artistes français du XIXe siècle.

Être au monde

Être au monde

The exhibition features two video works by Kimsooja: Alfa Beach (2001) from the Bottari series and A Laundry Woman — Yamuna River (2000). The artist of Korean origin evokes in an effective manner, with brilliant simplicity and lyricism, the relationship between the human body and nature, immobility and movement, life and death in images that are staged like a tableau vivant.

Young-Hae Chang

Les amants de Beaubourg

Les amants de Beaubourg est une œuvre d’animation numérique réalisée par le collectif américano-coréen YOUNG-HAE CHANG HEAVY INDUSTRIES et commandée par le Centre Pompidou en 2007 pour célébrer les 30 ans de l’institution. Pour réaliser cette œuvre, les artistes se sont inspirés de l’exposition inaugurale du Centre, en 1977, consacrée à l’artiste Marcel Duchamp.

Geoffrey James

Utopie/Dystopie

Discover the landscape photographs of Canadian photographer Geoffrey James. Utopia/Dystopia is a major retrospective covering more than three decades of the photographer’s work.

Henri Venne

L’ombre d’un doute

Cet automne, le Musée d’art de Joliette présente L’ombre d’un doute, une exposition regroupant un important corpus d’œuvres réalisées par l’artiste lanaudois Henri Venne. Ce premier bilan consacré à la production de cet artiste met en évidence l’évolution de sa pratique, dévoilant ainsi toute la rigueur du développement de sa démarche.

Caroline Hayeur

Amalgat. Danse, tradition et autres spiritualités

Cet été, le MAJ présente un projet photographique réalisé par l’artiste Caroline Hayeur. Almalgat, ou « danse » en micmac, explore la quête de convivialité et de spiritualité dans l’espace public avec des images captées lors de fêtes religieuses ou populaires, que l’artiste juxtapose ensuite en de fascinantes mosaïques. De la Mi-Carême à l’Île-aux-Grues au Spiritual Gathering de Maniwaki, de la fête de la Lumière sikhe au Bal en blanc à Montréal, Caroline Hayeur a photographié, depuis août 2003, une vingtaine de ces manifestations.

Féminin pluriel

16 artistes de la collection du MAJ

Afin d’offrir aux visiteurs une perspective inédite sur ce pan de sa collection, le Musée a décidé, en partenariat avec Festiv’Elles, de prolonger exceptionnellement l’exposition Féminin pluriel. Cette exposition originale a été réalisée par les membres du personnel du Musée, chacun ayant été invité à sélectionner une œuvre d’une artiste de son choix parmi les quelque 9 000 pièces du Musée.

Femmes artistes

La conquête d’un espace, 1900-1965

À partir d’une sélection d’oeuvres tirées de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec, cette exposition présente un aperçu du travail des femmes qui ont revendiqué le statut d’artistes professionnelles au Québec dans la première moitié du XXe siècle.

Fiona Banner

Tous les avions de chasse du monde

Tous les avions de chasse du monde est le titre d’une vidéo réalisée en 2005-2006 par l’artiste britannique Fiona Banner et présentée récemment lors de la Nuit Blanche 2009 à Paris. Pour ce projet, l’artiste a créé un montage vidéo à partir de coupures de presse montrant tous les modèles d’avions de chasse en service. Une heure durant, des images d’appareils défilent en cadence, au rythme d’une bande sonore composée de marches militaires et de musiques triomphales provenant de films de guerre. L’oeuvre est forte et, malgré une réalisation fort simple, elle réussit à susciter une émotion intense.

Gisele Amantea

Beaux rêves, dures vérités

Beaux rêves, dures vérités propose une vue d’ensemble de l’oeuvre de l’artiste Gisele Amantea. Afin d’illustrer l’évolution de la carrière de l’artiste, la commissaire Eve-Lyne Beaudry a réuni une sélection significative d’oeuvres produites entre 1987 et aujourd’hui, dont quatre pièces inédites réalisées spécifiquement pour cette exposition.

WayUpWayDown

Le MAJ reçoit WayUpWayDown

Les passionnés de livres d’art seront choyés cet hiver ! Le MAJ accueillera Titres VI, une exposition itinérante organisée par le collectif WayUpWayDown. Lors de chaque édition, les organisateurs de l’événement invitent un groupe de créateurs à réaliser des oeuvres en rapport avec le livre et à les mettre à la disposition du public en adaptant la mise en espace selon le lieu choisi. Ces nouvelles créations sont intégrées à l’exposition, qui repart alors vers une autre destination.

Mur à mur avec Gisele Amantea

Les portes du paradis (d’après Stockhausen)

Oeuvre magistrale créée spécifiquement pour le Musée d’art de Joliette dans le cadre de sa série Mur à mur. Pour réaliser Les Portes du Paradis (d’après Stockhausen), l’artiste s’est inspirée du motif des grilles en fer forgé qui gardaient autrefois l’entrée du manoir seigneurial de Mascouche et qui sont aujourd’hui exposées en permanence dans le hall du Musée.

Une autre ville

Une autre ville

Une autre ville propose un dialogue artistique entre le Canada et le Japon par l’intermédiaire d’une exposition interdisciplinaire alliant les arts visuels, l’architecture et la littérature. Ce projet inédit fait interagir dans un même lieu les œuvres des artistes Paul de Guzman (Vancouver) et Yoshihiro Suda (Japon) ainsi que de l’auteur et critique d’art Masashi Ogura (Japon), qui s’intéressent tous trois au thème des espaces urbains en mutation.

Le monde à l'envers

Le monde à l’envers

Le monde à l’envers remet en question les codes établis de la culture visuelle en renversant les symboles historiques auxquels nous sommes accoutumés. Parfois irrévérencieuse, cette exposition bouscule les rôles et les symboles traditionnels pour se présenter comme une sorte de satire sociale férocement ludique qui nous force à porter un regard critique sur notre façon traditionnelle de construire et de transmettre, d’une génération à l’autre, nos références symboliques et culturelles.

Penelope Stewart

Cloche

Le MAJ expose hors les murs avec Cloche, une œuvre récente de l’artiste Penelope Stewart. Présentée en exclusivité sur le site de l’amphithéâtre durant le Festival de Lanaudière, cette œuvre se compose de deux gigantesques photographies sur lesquelles on voit une immense cloche de verre qui enveloppe la nature. Ces photographies sont installées dos à dos dans le boisé que traverse le sentier menant à l’amphithéâtre, créant ainsi l’illusion optique d’une « folie architecturale ».