Ce que les lys odorants tentent de camoufler. Vicky Sabourin

Commissaire : Anne-Marie St-Jean Aubre

Du 2 octobre 2021 au 15 mai 2022

À propos —

 

Quelles sont les impulsions qui éveillent notre mémoire, font remonter les souvenirs – images, sons, odeurs – à la surface? L’artiste Vicky Sabourin a traversé plusieurs épreuves de deuil dans les dernières années, ce qui l’a amenée à s’interroger sur le processus de réminiscence. Ce sont les odeurs, éphémères et intangibles, dont la nature consiste à s’effacer au fil du temps, qui ont retenu son attention. À partir d’objets symboliques, collectionnés par son oncle et sa grand-mère puis récupérés dans la maison des défunts, elle tente de reproduire le paysage olfactif d’une intimité domestique sur le point de disparaître. Projections imaginaires et récits familiaux se mêlent dans un texte poétique où l’artiste témoigne de son rapport à la mort, aux émotions qu’elle suscite, et du réconfort qu’elle puise dans les traces matérielles dont elle s’entoure, les sauvant de l’oubli.

 

À travers un récit profondément sensible, des objets et une collection d’odeurs réunis dans un coffret à emprunter au Musée d’art de Joliette pour en faire l’expérience à la maison, l’artiste s’invite à son tour dans votre vie. Elle vous engage à un partage d’intimités via l’expérimentation d’odeurs à respirer ou à porter, d’objets à effleurer, d’une parole à lire et à entendre. Tous les sens sont sollicités par ce projet qui relève autant de l’œuvre d’art que de la performance à réaliser chez soi. Déployé sur plusieurs mois, le projet sera ponctué de la performance BREATHE [RESPIRE] présentée par Vicky Sabourin en mi-parcours (date à venir) et se conclura par l’exposition, à l’été 2022, d’un des coffrets et d’une série d’œuvres issues du même corpus.

 

Au sortir de plus d’une année marquée par un nombre important de décès liés à la COVID-19, prendre un temps d’arrêt pour réfléchir à la fragilité de la vie et aux gestes qui devraient être posés pour la protéger est primordial. Avec ce projet, Vicky Sabourin rappelle que c’est parfois à travers le partage honnête et sans filtre de ce que nous avons de plus privé que nous réussissons le mieux à toucher au collectif, ravivant, par le truchement des émotions, ce que nous avons en commun.

 

Comment participer ?

Plusieurs possibilités s’offrent à ceux et celles qui désirent faire l’expérience de l’œuvre. Il suffit d’emprunter gratuitement le coffret disponible au comptoir d’accueil à l’entrée du Musée. Trois coffrets sont mis en circulation et peuvent être empruntés pour deux semaines, au bout desquelles il faut les ramener au Musée. Un coffret reste disponible au Musée pour ceux et celles qui préfèrent en faire l’expérience sur place. Un espace précis a été aménagé à cet effet. Offrir aux participants la possibilité de faire l’expérience d’une œuvre à la maison exige de l’artiste qu’elle accorde sa confiance à toutes et à tous. Nous vous engageons à prendre la pleine mesure de ce geste. Lorsque vous rapporterez le coffret, prévoyez du temps pour la vérification du contenu au comptoir d’accueil.


 

Biographie —

Vicky Sabourin vit et travaille à Montréal. Elle détient une maîtrise en Arts Visuels de l’Université Concordia. Elle est reconnue en tant qu’artiste multidisciplinaire pour ses installation immersives et performatives où la mort ou autres événements traumatiques se situent à la genèse de la trame narrative de ses œuvres. La résilience se manifeste dans sa pratique fournissant un fort pouvoir alchimique qui transcende les traumatismes personnels et intergénérationnels. Son travail a été présenté en galeries, musées et centres d’artistes au Canada, aux États-Unis et en Europe. Ces récentes expositions individuelles incluent, notamment, Sugar Cakes (AdMare, Qc), Colts Raisin (Atelier B, Qc), Les Curiosités présenté au Musée national des beaux-arts de Québec (MNBAQ), Devenir invisible à Latitude 53 (Edmonton, AB), Access Gallery (Vancouver, CB) et Sporobole (Sherbrooke, Qc). Warmblood fut présenté à travers le pays soi à la Galerie Trois Points (Montréal, Qc), Hamilton artist Inc. (Hamilton, On), Eastern Edge (Saint-Jean, T-N), Struts Gallery (Sackville, N-B) et Access Gallery (Vancouver, CB). Sabourin participe avec son œuvre Lac caché à la Manif d’art 8, Biennale d’art contemporain de Québec, présentée au MNBAQ sous le thème de la joie. Depuis 2010, elle est récipiendaire de bourses du Fond de recherche québécois sur la société et la culture, du Conseil des Arts et des Lettre du Québec et du Conseil des Arts du Canada. Sabourin enseigne à l’Université Concordia dans le département Studio Arts en photographie.

 

Image à la une :
Vicky Sabourin, Le Coffret (détail), 2021