Éloge de l’évanescence : l’espace, le temps et l’image du quotidien

Yam Lau

Gaëtane Verna

Du 31 janvier 2010 au 2 mai 2010

À propos —

Éloge de l’évanescence : l’espace, le temps et l’image du quotidien regroupe trois oeuvres récentes combinant vidéo numérique et animation en 3D réalisées par l’artiste Yam Lau.

Dans les deux premières, Room (2006) et Room: An Extension (2008), l’espace domestique et les gestes du quotidien nous sont donnés à voir dans une mise en scène qui bouleverse les représentations conventionnelles de l’espace et du passage du temps. Au moyen d’un logiciel de modélisation 3D, l’artiste construit un environnement virtuel au centre duquel s’élève une sorte d’armature de forme cubique. Des séquences filmées le montrant dans son intimité sont projetées sur les parois translucides de la structure, qui tourne lentement sur elle-même. Sous l’effet du mouvement, les plans se multiplient, pivotent et se superposent pour former une ronde dans laquelle les lieux se décomposent et se recomposent sans cesse à partir d’un point de vue différent. L’illusion de la réalité est dès lors évacuée pour faire place à un univers mouvant où l’oeil n’a aucun point de repère fixe auquel s’accrocher, mais où, paradoxalement, le geste quotidien, banal, et l’objet familier prennent une dimension nouvelle.

La troisième oeuvre, Hutong House (2009), nous transporte dans une siheyuan de Beijing, un modèle traditionnel de maison à cour carrée aujourd’hui en voie de disparition. Comme dans les oeuvres précédentes, l’architecture se déploie ici sous forme de séquences projetées sur les parois d’une structure virtuelle animée. Nous y voyons Yam Lau et un ami en train de se livrer à une foule de petites actions ordinaires, mais celles-ci sont interrompues, reprises, répétées, montrées sous un autre plan alors que passent et repassent sous nos  yeux les différentes parties de la demeure. Le temps semble s’être figé – et avec lui cette maison ancienne et ses modernes occupants – dans un présent sans fin en équilibre au bord du néant.

Biographie —

Yam Lau est originaire de Hong Kong. Il est désormais établi à Toronto où il est représenté par la Leo Kamen Gallery. Son travail a été présenté à de nombreuses occasions au Canada, aux États-Unis et en Europe et a fait l’objet de maintes publications. Il est actuellement chargé de cours au Département des arts visuels de l’Université York.