Andrée-Anne Roussel. La femme dans la chambre

ANDRÉE-ANNE ROUSSEL

Marie-Claude Landry

Du 25 septembre 2015 au 3 janvier 2016

À propos —

Tête-à-tête distant

La femme dans la chambre est une vidéo interactive où l’on découvre, projeté sur un écran grand format, une femme assise sur un lit. Le visiteur invité à s’installer confortablement sur un fauteuil situé devant l’écran se retrouve dès lors en tête-à-tête avec la protagoniste qui lui fait face. Plongée dans l’obscurité, la salle est munie de détecteurs de mouvements qui activent la vidéo, une fois que le fauteuil est occupé. Cette action déclenche une interaction entre la femme et le visiteur. L’écran s’impose cependant comme un mur virtuel, empêchant toute forme de communication.

La femme dans la chambre offre une expérience troublante de par son caractère intimiste en suscitant ce qui s’apparente à une discussion entre deux inconnus; l’un installé dans un univers virtuel alors que l’autre se retrouve immergé dans l’obscurité d’une salle de projection. Cette œuvre cinématographique et contemplative aborde la notion de distances spatiales et émotives entre deux individus.

En lien avec l’ouverture des nouvelles salles d’expositions temporaires, l’œuvre d’Andrée-Anne Roussel inaugure la « salle projet » dédiée à une programmation « spontanée », adjacente à l’exposition permanente Les Îles réunies.

Cette présentation s’inscrit dans un partenariat avec La semaine du cinéma de Lanaudière. À l’occasion de la première édition de cet événement dédié au thème de l’image en mouvement, le Musée organisera une table ronde intitulée La place des femmes dans le cinéma et l’art médiatique au Québec ainsi qu’une soirée de projection de courts-métrages réalisés par des femmes le 22 octobre 2015.

Démarche

Le travail d’Andrée-Anne Roussel propose un cinéma qui n’est pas exclusif au sens de la vue, mais qui est ouvert à des expériences où tous les sens sont stimulés. Sa pratique se consacre essentiellement au médium cinématographique et à l’installation vidéo. Ainsi, l’artiste préfère privilégier une combinaison de ces médiums d’où résultent des œuvres hybrides telles des « courts-métrages sensoriels » et des installations vidéo cinématographiques.

Biographie —

Artiste multidisciplinaire, Andrée-Anne Roussel est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en direction de la photographie. Elle termine également une maîtrise de recherche-création en média expérimental à l’Université du Québec à Montréal. Les œuvres d’Andrée-Anne Roussel ont notamment été diffusées au Sapporo International Short Film Festival, au London Analogue Festival et au Analogica Festival. Cette fin d’année, l’artiste participera à deux résidences de création : la première à La Plata à Buenos-Aires en Argentine, et la seconde, à LABoral à Gijón en Espagne.