Les peintres français et la tradition néerlandaise

David de Witt

Du 23 janvier 2011 au 1 mai 2011

À propos —

Les oeuvres regroupées pour cette exposition proviennent de l’exceptionnelle collection de l’Agnes Etherington Art Centre, qui possède la plus importante collection de peinture hollandaise du XVIIe siècle au Canada. Au moyen de 26 oeuvres d’artistes majeurs judicieusement sélectionnées, l’exposition démontre l’influence de ce que l’on appelle le siècle d’or néerlandais sur le travail de nombreux artistes français du XIXe siècle.

À l’aube de la Renaissance, la France, qui fait partie du même ensemble politique et culturel que la Hollande et la Flandre, se tourne au XVIe siècle vers l’Italie. Néanmoins, les réalisations des peintres hollandais et flamands ne disparaissent pas pour autant. Leur influence continuera à s’exercer auprès de certains peintres, pour atteindre son apogée au XIXe siècle auprès d’artistes tels qu’Édouard Manet, Jean-François Millet, François Bonvin et Henri Fantin-Latour, qui préfèrent l’approche directe et non ornementale néerlandaise des eaux-fortes de Rembrandt au caractère édifiant des sujets et à la représentation idéalisée de l’Académie des beaux-arts française.

Cette exposition, organisée et mise en circulation par l’Agnes Etherington Art Centre, est signée David de Witt, conservateur de l’art européen, et vise à poursuivre la mission de recherche et de développement des connaissances entamée par l’institution sur l’héritage artistique de Rembrandt. Cette exposition a été rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de l’Ontario, de la Ville de Kingston et du Conseil des arts de Kingston.