Voix

Commissaire : Jean-François Bélisle, directeur et conservateur en chef

À propos —

L’émergence de quatre artistes autochtones incontournables

L’inclusion de l’art autochtone dans le paysage très diversifié de l’art contemporain canadien est relativement récente. Norval Morrisseau, souvent célébré comme le grand-père de l’art autochtone contemporain au Canada, a fait irruption sur la scène artistique canadienne en 1962, à la suite d’une exposition extrêmement réussie dans une galerie privée de Toronto.

Les œuvres présentées dans l’exposition Voices [Voix] ont été sélectionnées dans le but de présenter ces voix restées trop souvent muettes au cours des années 1960 et 1970, car elles n’étaient pas reconnues dans les milieux institutionnels de l’art contemporain. Ce n’est que dans les années 1980, et surtout dans les années 1990, que les musées canadiens ont réalisé des expositions de grande envergure qui n’étaient pas fondées uniquement sur une vision eurocentrique de l’art canadien. Par leur production artistique antérieure aux années 1980, Davidialuk Alasua Amittu, Ashoona Pitseolak, Joe Taliruniliand et Norval Morrisseau ont jeté les bases de ce qui deviendrait une voix essentielle pour la compréhension contemporaine de l’art canadien.

 

Image à la une :

Norval Morrisseau (1932 – 2007), Salmon, don de Charles F. Johnson.

Photo : Musée d’art de Joliette

© Norval Morrisseau

 

Dans l’optique que le MAJ s’engage à obtenir les autorisations auprès des détenteurs des droits d’auteur, nous avons fait un effort raisonnable pour obtenir l’autorisation de reproduction de l’œuvre. Si la succession de l’artiste se manifestait, nous serions heureux de payer des droits de licence basés sur les tarifs de CARFAC pour les reproductions de cette nature.

Information —

Dès le 2 février 2019