Rajni Perera. Futurs

Commissaire : Sarah Milroy, conservatrice en chef, Collection McMichael d’art canadien

Du 15 juin 2024 au 8 septembre 2024

À propos —

Établie à Toronto, Rajni Perera est l’une des artistes multidisciplinaires contemporaines les plus prometteuses du Canada. Elle expérimente avec des médiums aussi variés que la peinture, la sculpture et la photographie, pour prêter forme à des futurs imaginés où évoluent des sujets mutés au cœur de mondes dystopiques. Des exemples de ses premières déesses mutées seront exposés aux côtés d’abstractions et de sculptures récentes. Puisant largement dans les traditions artistiques de son pays d’origine, le Sri Lanka, et inspirée par la tradition indienne de la miniature, les armures médiévales et la science-fiction, son œuvre imprégnée de thèmes féministes et diasporiques force une réflexion sur la survie dans un futur où l’environnement s’est dégradé. Perera aborde ces menaces existentielles avec inventivité, déployant une vision chargée d’humour et de critique mordante, d’espoir et de crainte. La situation mondiale actuelle et l’accélération des changements climatiques viennent accentuer tant la justesse que l’intérêt indéniable de sa proposition.

Commissariée par Sarah Milroy, conservatrice en chef de la Collection McMichael d’art canadien, l’exposition Futurs rassemble des œuvres couvrant toutes les étapes de la carrière de Perera, ainsi que de nouvelles pièces créées expressément pour l’occasion. La version présentée au Musée d’art de Joliette comprendra en outre quelques œuvres tirées de Phylogeny [Phylogénie], sa toute dernière série. Le catalogue d’exposition qui l’accompagne propose une entrevue de l’artiste avec Sarah Milroy et des essais de Fariha Roisin et de Britt Wray, deux figures littéraires de réputation internationale.


Biographies —

Dans son œuvre, l’artiste d’origine sri-lankaise Rajni Perera explore la mythologie diasporique à travers le prisme de la science-fiction. Puisant dans sa propre vaste expérience visuelle de la culture immigrante et dans les préoccupations environnementales nées du colonialisme et des ravages de l’extraction abusive des ressources, elle imagine un monde alternatif triomphant.

Ce printemps, son travail sera présenté en duo à la Fondation Phi puis fera l’objet d’une exposition individuelle au Musée d’art de Joliette. Ses œuvres ont auparavant été exposées au McMichael (Kleinburg, Canada, 2022-2023), à Temple Contemporary (Philadelphie, É-U, 2022), à Jeffrey Deitch (Los Angeles, 2022), au Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa, Canada, 2021), à Glasgow Tramway (Glasgow, Écosse, 2020), au Museum of Contemporary Art (Toronto, Canada, 2018), Le Musée d’art moderne (Rio, Brésil), à la Galerie d’art de l’Université York (Toronto, Canada, 2017) et à la Biennale d’art de Colombo (Édimbourg, Royaume-Uni, 2017). Le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO) a fait l’acquisition d’une de ses œuvres qu’il a par la suite exposée en 2019.

Sarah Milroy est conservatrice en chef à la Collection McMichael d’art canadien à Kleinberg, en Ontario, le seul musée du Canada consacré exclusivement à l’art canadien et autochtone, et co-conservatrice de l’exposition Meryl McMaster: Bloodline [Liens du sang]. Auparavant, Milroy a été rédactrice en chef et éditrice du magazine Canadian Art et critique d’art principale du Globe and Mail. Ses principales expositions itinérantes comprennent From the Forest to the Sea: Emily Carr en Colombie-Britannique (2010), David Milne: Modern Painting (2018) et Uninvited; Canadian Women Artists in the Modern Moment (2021), une exposition historique sur les femmes artistes canadiennes et autochtones de l’entre-deux-guerres. En 2020, Milroy a été nommée membre de l’Ordre du Canada


Cette exposition est produite et mise en circulation par la Collection McMichael d’art canadien avec le support du Conseil des arts du Canada.


Images à la une :

© Rajni Perera, Storm (détail), 2020, techniques mixtes sur papier marbré, 76,2 × 61 cm, Collection de James McKellar. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Patel Brown

© Rajni Perera, Seated Sentinel (détail), 2019, techniques mixtes sur papier, 50,8 × 40,6 cm. David Heden. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Patel Brown

© Rajni Perera, Flood (détail), 2020, techniques mixtes sur papier marbré, 76,2 × 61 cm. Collection de Robin et Malcolm Anthony. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Patel Brown

© Rajni Perera, Traveller 5 (détail), 2019, techniques mixtes sur papier, 152,4 × 101,6 cm, Collection d’art de la Banque royale du Canada, commande du Commissariat d’exposition RBC. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Patel Brown