Rita Letendre. Tableaux tumultueux

Commissaire : Julie Alary Lavallée

Du 15 octobre 2022 au 15 janvier 2023

À propos —

Fortement contrastée, l’œuvre de Rita Letendre évolue le long d’une trajectoire artistique d’abord gestuelle, composant avec les taches et l’épaisseur de la matière. Elle se métamorphose par la suite en une série de lignes droites calculées qui deviendront, avec le temps, plus libres et mouvementées. Si son univers s’est transformé, il s’est appuyé avec constance sur une structure sous-jacente sombre, souvent noire, qui galvanise la surface à tout coup. Ce système d’organisation favorise le jaillissement de la lumière et d’une énergie tumultueuse. Inspirée par l’immanence de la nature et de la vie, traduite par un évident attachement pour le paysage, Rita Letendre nous fait transiter le long de tracés qui se défilent sous la forme de routes et de ciels en mouvement ou nous attirent vers des bas-fonds caverneux.

Cette exposition prévue au Musée depuis quelques années se matérialise aujourd’hui, bien malgré nous, sous la forme d’un hommage posthume à cette grande peintre féministe qui nous a quittés l’an dernier. Faisant partie des quelques femmes de sa génération qui ont œuvré dans le milieu de l’art, elle aura contribué à ouvrir la voie à celles qui lui ont succédé. Dans un esprit de sororité, nous avons réuni près de ses premières œuvres des tableaux d’artistes femmes d’ici, consœurs et issues de générations plus récentes, qui, comme elle, ont adopté l’abstraction comme mode d’expression.

Entièrement réalisée à partir d’œuvres de la collection du Musée, l’exposition propose un parcours sur un demi-siècle de carrière à travers les techniques et les aspirations de cette femme mobile et avide de liberté, qui a voyagé outre-mer et vécu sur la Côte ouest états-unienne avant de s’installer définitivement à Toronto. Cette sélection s’amorce avec ses premières œuvres élaborées selon les préceptes de l’abstraction formulés par Paul-Émile Borduas, qu’elle n’a d’ailleurs jamais entièrement délaissés, et se poursuit jusqu’à sa production des dernières années.

L’art de Rita Letendre s’est frayé un chemin dans notre collection par l’entremise des Clercs de Saint-Viateur, les fondateurs du MAJ, qui ont fait l’acquisition d’un tableau en 1968. Près de cinquante ans plus tard, le fils de l’artiste, Jacques Letendre, et sa conjointe, Monique Larocque, ont fait don d’une sélection d’œuvres destinée à compléter le corpus constitué progressivement au Musée. Lors de la préparation de cette exposition, nous avons constaté que notre collection se compose d’une tapisserie imposante et unique dans son parcours artistique. Cette découverte que le MAJ présente pour la première fois au public n’est certainement pas le dernier mystère que nous réserve la production de cette artiste prolifique qui s’est engagée dans une recherche infinie, la quête de soi.


Voir les cartels

Biographie —

Née en 1928, à Drummondville, Rita Letendre fréquente l’École des beaux-arts de Montréal et participe à plusieurs manifestations du groupe automatiste dans les années 1950. Peintre et graveuse, elle se distingue par la réalisation de murales intérieures et extérieures au Canada et aux États-Unis. En 2010, le Prix du Gouverneur général du Canada lui est décerné. Ses œuvres se retrouvent dans de nombreuses collections publiques et privées à travers le pays. Elle est décédée en novembre dernier à Toronto.


Image à la une :

Vues du vernissage d’automne au Musée d’art de Joliette. Photo : Romain Guilbault

Rita Letendre, Influx, 1968, acrylique sur toile, 52,4 x 227,7 x 2,8 cm. Don de Jacques Letendre et Monique Laroque. 2017.017. © Succession Rita Letendre