De tabac et de foin d’odeur. Là où sont nos rêves

Commissaire : Guy Sioui Durand

Du 2 février 2019 au 5 mai 2019

À propos —

Exposition collective d’artistes autochtones

Chaque hiver, de glaciales volutes s’élèvent des courants sinueux de la rivière Outaragasipi devant le lumineux Musée d’art de Joliette. Cette saison, un chaleureux campement d’œuvres d’art autochtone contemporain prend place à l’intérieur du bâtiment. Leurs formes émerveillent, donnent à rêver aux odeurs de tabac et de foin d’odeur, à voir des esprits visuels colorés, à écouter des ondes sonores. Leurs récits imagés sourdent, eux aussi, du Nitaskinan, le territoire.

Avec l’exposition collective De tabac et de foin d’odeur. Là où sont nos rêves, le musée vibre d’étonnants dispositifs artistiques autochtones, nomades en quelque sorte, oscillant entre matérialité et énergies invisibles, esthétique et éthique, à l’intérieur et à l’extérieur du musée. Cette vision autochtone vise un nécessaire ré-ensauvagement de nos rapports au monde et invite au renouvellement des relations mutuelles. S’agirait-il ici de changer nos visions du monde?

Les artistes Eruoma Awashish et Jacques Newashish (Atikamekws) se joignent à Christine Sioui Wawanoloath et à Mélanie O’bomsawin (Waban A’kis), ainsi qu’à Hannah Claus (Kanienke’a:ka) et à Sonia Robertson (PekuakamIlnuatsh). Le duo composé de Caroline Monnet (Anishinabe) et de Ludovic Boney (Wendat) complète le groupe.

Le commissaire wendat Guy Sioui Durand signe ce campement imaginaire dont les racines sont anciennes certes, mais engagent l’avenir.

 

Œuvre à la une :

Hydro, installation multimédia, 72 x 96 po, Ludovic Boney et Caroline Monnet

© Office national du film du Canada 2016.

 

© Hannah Claus. Water song, 2014. Photo : Robert Dubé.

 


Organisme partenaire de l’exposition : Collectif des commissaires autochtones

ACC-CCA

 

 

 

 

 

 

Cette exposition collective est réalisée grâce au soutien financier de la bourse Premier Chapitre du Conseil des arts du Canada, en collaboration avec l’Office national du film du Canada.

ONF/NFB + Nouveau Chapitre/New Chapter

 

 

 

 


 

Biographie —

Wendat (Huron) originaire de Wendake, Guy Sioui Durand est membre du clan du Loup. Docteur en sociologie, critique d’art, commissaire indépendant, conférencier de renom et performeur, Sioui crée aussi des harangues performées exprimant l’oralité amérindienne. L’art actuel et l’art amérindien sont ses domaines d’intervention. À l’hiver 2019, il donne le cours Art autochtone moderne et contemporain à l’Institution Kiuna à Odanak et au département d’histoire de l’art de l’UQAM à Montréal.

Sioui Durand est l’auteur de livres, dont L’Esprit des objets (2013), Riopelle. Indianité (2002), Les très riches heures de Riopelle (2000) et de l’ouvrage de référence L’art comme alternative. Réseaux et pratiques d’art parallèle au Québec (1997). Trois livres sont en chantiers : Ohrehta’. Art Sauvage en Kébeq et Kanata, L’art, sans alternative. Art actuel du Québec au Monde, tome 2 et Sehiatonhchotrahk. Écrits littéraires. II signe aussi plusieurs essais comme critique d’art publiés dans des catalogues, périodiques ou des revues spécialisées en ligne.