Rencontre d’artistes – Ariane Lebeau et Stéphanie Boulay

En cours, Visites et conférences

Jeudi 28 octobre 2021 • de 12 h 30 à 13 h 30

 

Performer le corps autobiographique-féministe : la vidéo comme processus de déconstruction et Le genre à l’intime

 

Dans le cadre de cette conférence, le MAJ est très heureux d’accueillir deux artistes-chercheures de l’UQTR, Ariane Lebeau et Stéphanie Boulay. Chacune de ces artistes abordera sa pratique, sa  démarche et ses questionnements.

Ariane Lebeau présentera Performer le corps autobiographique-féministe : la vidéo comme processus de déconstruction alors que Stéphanie Boulay conversera sur le thème du genre avec Le genre à l’intime.

 

Réservation

 

Performer le corps autobiographique-féministe : la vidéo comme processus de déconstruction

Dans l’action de créer, il y a l’idée de se révéler, de se manifester, d’affirmer sa présence dans le monde. Au cours de la conférence, Ariane Lebeau abordera la posture autobiographique et féministe qu’elle adopte dans son processus créatif. L’artiste, par le biais de l’autoreprésentation, se met en scène et s’intéresse à une double posture : celle de modèle et de vidéographe. « Comment le fait de m’identifier en tant qu’artiste-femme vient marquer mon mode de création? », écrit-elle. Ariane Lebeau expliquera comment, depuis les dernières années, son corps en est venu à figurer naturellement au centre de ses œuvres.

 

Le genre à l’intime

La démarche artistique de Stéphanie Boulay a pour principal objectif de générer un espace de conversations et de rencontres avec la personne qui visite ses œuvres. Le genre est l’un des thèmes de nature autobiographique abordés dans son travail. « Effectivement, étant moi-même concernée par cette question, étant ni féminine, ni masculine, mais bien plus près de la non-binarité, je traiterai donc de ce thème de façon intime et relationnelle, » relate Stéphanie Boulay. Entre le bleu et le rose, une multitude de couleurs s’impose.

 

 

Renseignements

Horaire : Jeudi 28 octobre 2021 • de 12 h 30 à 13 h 30

Coût :
Membre : 8 $
Non-membre : 15 $

En présence.
Toutefois, si les mesures sanitaires ne nous permettent pas de nous réunir, nous tiendrons la conférence en ligne.

🚩 Veuillez noter que le passeport vaccinal sera exigé en raison des règles de la Santé publique du Québec.


Biographie :

 

Ariane Lebeau

Née à Montréal, au Canada, en 1995, l’artiste-chercheuse Ariane Lebeau vit et travaille en banlieue de Montréal (Repentigny). Ses œuvres proposent des regards féministes et autobiographiques des représentations du corps des femmes. Elle s’intéresse aux récits alternatifs de l’histoire de l’art ; ceux qui mettent de l’avant le travail des femmes artistes ou ceux qui proposent de nouvelles lectures des œuvres dites « historiques ». Elle complète actuellement une maîtrise par cumul en arts à l’Université du Québec à Trois-Rivières, son essai a pour titre provisoire Performer le corps autobiographique-féministe: vidéo et écriture comme processus de déconstruction. L’artiste détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (2018) et un certificat en lettres (études littéraires) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (2019). Depuis mai 2020, elle est membre étudiante du Réseau québécois en études féministes (RéQEF). Elle est récipiendaire de plusieurs prix et bourses, dont la Bourse Gosselin-Grondin (2020) et la Bourse d’excellence à l’élite culturelle de la Ville de Repentigny (2021). Elle est journaliste (section arts et spectacles) au Zone Campus, monitrice culture au Centre d’art Diane-Dufresne et travaille comme assistante de recherche sur différents projets dont le Groupe URAV, UQTR.

 

Stéphanie Boulay

Née en 1995, à Laval, au Québec, ellx a complété un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec À Montréal (UQÀM). Ellx est maintenant étudiante à la maîtrise par cumul en recherche-création à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Explorant le phénomène de l’émergence de l’intime, ses œuvres ont pour objectif d’agir à titre de rencontre entre l’artiste et le spectateur. Elles sont donc majoritairement installatives, immersives et participatives.

 


Présentée par la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, en collaboration avec l’UQTR.

 

Image à la une : 
Ariane Lebeau, Vénus. Performer l’impossible (Document d’archive de l’œuvre), 2020
Stéphanie Boulay, Intimité partagée, 2021
Portrait d’Ariane
Portrait de Stéphanie