Sarah Wendt + Pascal Dufaux en résidence

En cours, Événements

Du 27 septembre au 2 octobre 2021

Titre du projet

HéTéROTOPIAS — Jardins

 

À propos de la résidence

« Vous qui construisez des jardins, ne faites pas des parcs, des espaces verts; faites des marges. Ne faites pas des terrains de loisirs et de jeux, faites des lieux de jouissance, faites des clôtures qui soient des commencements. Ne faites pas des objets imaginaires; faites des fictions. Ne faites pas des représentations : faites des vides, des écarts; faites du neutre. »
Louis Marin (1992). Lectures traversières, Paris : Albin Michel.

Lors de cette résidence, nous amorcerons le processus créatif d’un nouveau projet qui amalgame danse, sculpture et architecture. Le titre provisoire, HéTéROTOPIAS, vient du grec ancien (heteros, « autre », tópos, « lieu ») et signifie littéralement « autre lieu ». Le terme a été forgé en 1967 par le philosophe Michel Foucault pour décrire des microespaces utopiques qui ont une existence réelle dans la société, mais qui fonctionnent hors des normes sociales; des mondes qui se trouvent dans le monde et qui inspirent une perception et une attitude singulières.

Pour cette étape, nous développerons des stratégies chorégraphiques et une partition des mouvements. Nous concevrons des costumes-sculptures géométriques et morphogéniques produisant chacun leur poids, leur gravité, leur texture et leur effet somatique particuliers. Nous nous proposons également d’explorer le temps géologique, les mouvements lents et les temps d’arrêt afin de les intégrer à la chorégraphie. Le Musée d’art de Joliette, son architecture, un espace potentiel, « autre », deviendra partie intégrante de notre performance.

Cet espace de béton et de verre, d’archives muséales, de dynamiques territoriales et d’histoire religieuse complexes, de rencontre entre le séculaire et le nouveau sera transformé par les mouvements des danseuses et les costumes-sculptures en un jardin hétérotopico-architectonique où l’on verra éclore une nouvelle espèce géologico-botanico-humaine.

Artistes invitées / collaboratrices / participantes : Karen Fennell, Lucy Fandel et Nina Vroemen.


À propos des artistes

Sarah Wendt et Pascal Dufaux partagent une pratique artistique qui se manifeste par la sculpture, les arts médiatiques, l’installation et la danse. Depuis 2016, ils ont conçu et présenté des projets qui tournent la caméra vers le corps, l’espace et l’objet. Issues d’une méthodologie collaborative, leurs œuvres sont empreintes d’une temporalité étrange et font ressortir l’articulation du labeur corporel dans un environnement qui mêle science-fiction et réalité. Dans leurs réalisations, les images vidéo rencontrent la danse et la sculpture pour créer un monde où le mouvement en tant que matière se distend et met en perspective la valeur de l’énergie humaine. Le travail du tandem a été présenté dans des centres d’artistes autogérés, des musées et des festivals de danse au Canada et au Royaume-Uni. Wendt et Dufaux vivent en intrus sur le territoire autochtone non cédé des Haudenosaunis, des Mohawks et des Iroquoiens du Saint-Laurent à Tiohtiá:ke/Montréal, et y travaillent.

wendt-dufaux.com

 

Renseignements

Du 27 septembre au 2 octobre 2021

Résidence de création au MAJ

 

 

 

Image à la une :

© Wendt + Dufaux, 2020.

 


Les artistes remercient le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada et la Société des arts de leur soutien.

Cette résidence est organisée par le Musée d’art de Joliette, en collaboration avec le Pôle Territoire Danse.

 

le Pôle Territoire Danse