Faye HeavyShield. Clan

Commissaires : Kylie Fineday et Kristy Trinier

Du 15 octobre 2022 au 15 janvier 2023

À propos —

L’exposition Clan s’est élaborée sans prédétermination de la part de l’artiste, mais plutôt en se déployant de manière organique. L’artiste Faye HeavyShield entretient ici un dialogue avec les façons dont l’idée se présente à elle, en la laissant se distiller tout au long du processus jusqu’à ce qu’elle révèle sa forme véritable, son essence. Tout comme le territoire où elle s’inscrit, l’idée n’est ni enclose ni limitée. Elle est libre de devenir ce qu’elle doit être; en cela, elle est semblable à la rivière ou à la vallée, qui sont perpétuellement en transformation, sans pourtant être autre chose que ce qu’elles sont. L’œuvre qui en découle reflète précisément cette pensée.

La terre et le temps sont les matériaux avec lesquels Faye HeavyShield travaille. Des gestes sont posés sans effet durable sur la terre, façon de reconnaître qu’elle est soumise à des fluctuations constantes. Ils rappellent l’impermanence de la présence des femmes sur celle-ci et la nature transitoire de la terre elle-même. Son état au moment de la production devient partie intégrante du travail de l’artiste : le temps qu’il fait, la température, le ciel, les sons. Des actes ludiques sont accomplis à travers le temps, l’espace, la terre et le geste. Des relations sont évoquées implicitement – les liens de parenté entre femmes et, peut-être plus fondamentalement, ceux qui les unissent à la terre. La communication entre les femmes et la terre passe par leurs gestes. Ce qui est exprimé, c’est d’abord le lien physique qui les relie à elle. L’ensemble reste ouvert à l’interprétation; chacun est libre d’y prêter un sens ou un propos plus profond.

Clan résiste aux catégorisations en brouillant les frontières qui séparent les pratiques artistiques et médiatiques : art in situ, performance, vidéo, photographie, documentaire, textile, installation, sculpture. Elle ne peut être réduite à aucune de ces étiquettes, tout en englobant néanmoins des éléments de chacune.

L’exposition comprend une murale photographique des voies navigables Kainai créée par Faye HeavyShield, A river is a river but it is never the same [Une rivière est une rivière, mais elle n’est jamais la même].


Biographie —

Faye HeavyShield est membre de la Confédération des Pieds-Noirs et de la Première Nation Kanai (Gens-du-sang) de la région des Foothills au sud de l’Alberta. Elle parle couramment la langue des Pieds-Noirs et a étudié à l’Alberta College of Art and Design à Calgary. Le paysage de sa communauté d’origine située près de Stand Off est partout présent dans les images et les matériaux issus de la nature qu’elle utilise dans des œuvres minimalistes. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions solos et collectives : Nations in Urban Landscapes (Contemporary Art Gallery, Vancouver); rock paper river (Gallery Connexion, Fredericton); Into the Garden of Angels (The Power Plant, Toronto); et blood (Southern Alberta Art Gallery). Ses œuvres font aujourd’hui partie des collections du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée McMichael (Ontario), de l’Alberta Foundation of Art et du Musée Glenbow à Calgary (Alberta), du Heard Museum à Phoenix (Arizona), de la MacKenzie Art Gallery à Regina (Saskatchewan) et de la Kelowna Art Gallery (Colombie-Britannique).

Kylie Fineday est une artiste multidisciplinaire de la Première Nation Sweetgrass de la Saskatchewan. Sa pratique artistique axée sur les thèmes de l’identité et de la famille traite aussi des enjeux sociaux et des injustices, tout particulièrement en ce qui concerne les peuples autochtones du Canada. Elle termine actuellement des études en beaux‑arts à l’Université de Lethbridge. Ses œuvres ont été présentées dans différents établissements de Lethbridge et elle a commissarié des expositions pour la University of Lethbridge Art Gallery et FLIP Fest, un organisme à but non lucratif. Récemment, elle a monté, en collaboration avec Kristy Trinier, l’exposition Of Surroundings, présentée à la Southern Alberta Art Gallery.

Kristy Trinier est commissaire, directrice artistique et consultante en arts. Elle a occupé différents postes, dont ceux de commissaire d’exposition à la Galerie d’art de l’Alberta; directrice de l’art public au Conseil des arts d’Edmonton, où elle a administré la collection d’art public de la ville; et, au Centre des arts de Banff, directrice des arts visuels, numériques et médiatiques, chargée de cours à temps partiel ainsi que chercheuse et rédactrice attitrée aux campagnes de subvention. Elle est secrétaire et membre principale de l’Ociciwan Contemporary Art Collective et productrice du Publication Studio Edmonton/66B, un projet d’impression sur demande de livres d’artistes. En 2018, elle a siégé au jury du Prix Sobey pour les arts. Elle détient un baccalauréat en arts visuels et en études anglaises de l’Université de Victoria et une maîtrise en art public du Dutch Art Institute (Pays-Bas), où elle a obtenu une bourse Huygens et travaillé sous la direction de Thomas Köner. En tant qu’artiste, elle a exposé ses œuvres à la Galerie d’art de l’Alberta, au Mediamatic Cultural Institution, au KunstRAI, au Trondheim Kunstmuseum, à la Villa de Bank, au Kunsthalle Fridericianum et ailleurs. Elle poursuit aujourd’hui des études doctorales en philosophie, art et pensée critique à l’European Graduate School en Suisse.


Cette exposition est mise en circulation par la Southern Alberta Art Gallery Maansiksikaitsitapiitsinikssin.


Images à la une :

© Faye HeavyShield, Clan, documentation de la performance, 2019. Avec l’aimable autorisation de Blaine Campbell.