ᓴᕐᖀᒋᐊᓪᓚᓂᖅ : ᐸᑎᒃᑎᒐᓕᐅᕐᓂᖅ ᓄᓇᕕᒻᒥ (2014-2019) | Sarqiigiallaniq : Patiktigaliurniq Nunavimmi (2014-2019) | Résurgence : L’estampe au Nunavik 2014-2019

Commissaires : Maggie Napartuk, Qumaq M. Iyaituk et Lyne Bastien

Du 2 octobre 2021 au 9 janvier 2022

À propos —

L’exposition Résurgence : l’estampe au Nunavik  2014-2019 regroupe une soixantaine de linogravures réalisées dans le cadre d’ateliers itinérants donnés dans neuf communautés du Nunavik. Elle sera présentée dans la salle Harnois du Musée d’art de Joliette (MAJ) du 2 octobre 2021 au 9 janvier 2022. Maggie Napartuk et Qumaq Mangiuk Iyaituk, deux artistes du Nunavik engagées dans le projet depuis ses débuts, se sont jointes à Lyne Bastien, artiste montréalaise qui a contribué à la relance de l’estampe dans la région, pour assurer le commissariat de l’exposition.

L’exposition est intégrée au circuit des expositions parallèles de la 12e Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières. Elle est également le fruit d’un partenariat avec l’Institut culturel Avataq qui prête les linogravures de sa collection pour l’événement du MAJ. De plus, grâce au soutien d’Avataq, une version réduite de Résurgence sera présentée en 2022 dans différentes communautés du Nunavik et un catalogue sera publié.

Cinquante ans après les premières expériences en gravure à Puvirnituq à la fin des années 1960, un constat s’impose : les artistes inuit demeurent fidèles à eux-mêmes ainsi qu’à leurs valeurs et symboles ancestraux. La majorité des images créées par les artistes contemporains évoquent des traditions et des coutumes inuit témoignant d’un profond désir de garder cette culture vivante. Résurgence fait état d’une pratique actuelle au Nunavik avec une collection d’estampes donnant à voir la réalité inuit dans toute sa richesse et sa diversité.

 

Cette exposition, présentée par le Musée d’art de Joliette en collaboration avec la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières et l’Institut culturel Avataq, bénéficie du soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Société Makivik. 

 

Artistes 

Mary Adams, Piatsi Ainalik, Davidialuk Alasua Amitu, Cecilia Angnatuk, Elaisa Annahatak, Irrayu Anogak, Maggie Cain, Putulik Ilisituk, Lucasi Iyaituk, Qumaq M. Iyaituk, Mattiusi Iyaituk, Jessie Koneak Jones, Eva K. Kasudluak, Sara Lisa Kasudluak, Passa Mangiuk, Siasi Mark, Maggie Napartuq, Johnny Oovaut, Lisi Maggie Thomassie, Mary Paningajak, Louisa Pauyungie, Ulaayu Pilurtuut, Manu Qaunnaaluk, Aida Qumaluk, Siasi Smiler Irqumia, Joe Talirunili, Mark Tertiluk, Charleen Watt

 


Image à la une : 

© Maggie Napartuk, Lunettes de soleil, 2017. Photo : Institut culturel Avataq / Marie-Christine Couture 2020. Photo : Guy L’Heureux.

 

 

Biographie —

Maggie Napartuk est née à Kuujjuaq en 1981 et vit à Inukjuak. Elle a adopté la linogravure comme mode d’expression dès 2014, après avoir participé à un atelier à Puvirnituq. En résidence d’artiste à Montréal (bourse du CALQ, 2015), elle a réalisé une série d’estampes qui fut acquise par la Fédération des coopératives du Nouveau-Québec. Les linogravures détaillées de Maggie Napartuk reflètent la vigueur des traditions inuit et célèbrent la relation entre le territoire et ses habitants. L’artiste est maintenant formatrice pour les ateliers itinérants de linogravure offerts par la commission scolaire Kativik Ilisarniliriniq dans les communautés du Nunavik.

Qumaq M. Iyaituk est née en 1954 à Ivujivik. Elle est passionnée par les contes traditionnels et les histoires de vie inuit. De 2010 à 2015, une bourse du programme du Nunavik pour les arts et la culture lui a permis de donner des ateliers de création de livres confectionnés à la main illustrant des contes à l’aquarelle dans plusieurs communautés du Nunavik, à Montréal, à Winnipeg ainsi qu’à Paris. Qumaq M. Iyaituk a réalisé de nombreuses linogravures qui ont été exposées à la galerie Feheley Fine Arts à Toronto (2017) ainsi qu’à la foire Papier Montréal (2018).

Lyne Bastien est née en Abitibi en 1957. Détentrice d’une maîtrise en arts plastiques (concentration estampe) de l’Université Concordia où elle a également été enseignante, elle explore différentes formes d’expression, de la gravure à la peinture, en passant par le dessin. De 2014 à 2021, elle a habité principalement au Nunavik, d’abord à Puvirnituq, puis à Ivujivik. Lyne Bastien a accompagné plusieurs artistes du Nunavik dans la réalisation de gravures et de dessins. Elle a participé à de nombreuses expositions solos et collectives. Ses œuvres ont été acquises, notamment, par BNP Paribas, le Cirque du Soleil et Loto-Québec.