Mur à mur avec Gisele Amantea

Les portes du paradis (d’après Stockhausen)

Oeuvre magistrale créée spécifiquement pour le Musée d’art de Joliette dans le cadre de sa série Mur à mur. Pour réaliser Les Portes du Paradis (d’après Stockhausen), l’artiste s’est inspirée du motif des grilles en fer forgé qui gardaient autrefois l’entrée du manoir seigneurial de Mascouche et qui sont aujourd’hui exposées en permanence dans le hall du Musée.

Une autre ville

Une autre ville

Une autre ville propose un dialogue artistique entre le Canada et le Japon par l’intermédiaire d’une exposition interdisciplinaire alliant les arts visuels, l’architecture et la littérature. Ce projet inédit fait interagir dans un même lieu les œuvres des artistes Paul de Guzman (Vancouver) et Yoshihiro Suda (Japon) ainsi que de l’auteur et critique d’art Masashi Ogura (Japon), qui s’intéressent tous trois au thème des espaces urbains en mutation.

Le monde à l'envers

Le monde à l’envers

Le monde à l’envers remet en question les codes établis de la culture visuelle en renversant les symboles historiques auxquels nous sommes accoutumés. Parfois irrévérencieuse, cette exposition bouscule les rôles et les symboles traditionnels pour se présenter comme une sorte de satire sociale férocement ludique qui nous force à porter un regard critique sur notre façon traditionnelle de construire et de transmettre, d’une génération à l’autre, nos références symboliques et culturelles.

Penelope Stewart

Cloche

Le MAJ expose hors les murs avec Cloche, une œuvre récente de l’artiste Penelope Stewart. Présentée en exclusivité sur le site de l’amphithéâtre durant le Festival de Lanaudière, cette œuvre se compose de deux gigantesques photographies sur lesquelles on voit une immense cloche de verre qui enveloppe la nature. Ces photographies sont installées dos à dos dans le boisé que traverse le sentier menant à l’amphithéâtre, créant ainsi l’illusion optique d’une « folie architecturale ».

Ensembles réticulaires

Le MAJ présente Ensembles réticulaires, une exposition consacrée à l’artiste québécoise Marie- Josée Laframboise. Structurée autour d’une sélection d’œuvres phares représentatives du cheminement créatif et conceptuel de la pratique de Marie-Josée Laframboise depuis le début des années 1990, l’exposition est organisée en deux segments : le premier ouvre le parcours avec la présentation de quatre installations, tandis que le second s’attarde à la pratique graphique de l’artiste avec des séries d’œuvres sur papier.

Gabor Szilasi

L’éloquence du quotidien

À l’occasion du 81e anniversaire de Gabor Szilasi, le MAJ, en collaboration avec le Musée canadien de la photographie contemporaine, présente L’éloquence du quotidien, une importante rétrospective de l’œuvre de cet artiste québécois d’origine hongroise. Structurée autour de trois thèmes – la Hongrie, le Québec rural et Montréal –, l’exposition regroupe 124 photographies tirées de diverses collections privées et publiques. Clichés emblématiques du travail de l’artiste et photos inédites s’y côtoient pour former un ensemble de paysages urbains, de vues architecturales et de portraits d’ambiance attestant la foi indéfectible de leur auteur en la valeur humaniste et documentaire de la photographie.

François Lacasse

Les déversements

Les déversements est une rétrospective du travail artistique de François Lacasse réalisé au cours des 20 dernières années. Cette exposition réunit 30 tableaux qui permettent de faire le point sur l’ensemble de la carrière de l’artiste et qui, grâce à la mise en espace et à la pertinence des choix de la commissaire invitée Marie-Eve Beaupré, mettent en lumière la transformation progressive de sa démarche.

Claudie Gagnon

Temps de glace

Temps de glace est le second volet d’une exposition soulignant les 20 ans de carrière en arts visuels de l’artiste Claudie Gagnon. Grâce aux œuvres phares sélectionnées et aux documents photographiques choisis par la commissaire Mélanie Boucher, cette exposition, judicieusement orchestrée, met de l’avant toute la pertinence du travail de Claudie Gagnon et de sa démarche artistique issue de l’univers théâtral.

Javier Téllez

Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient

Letter on the Blind For the Use of Those Who See [Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient] est un film en noir et blanc réalisé en 16 mm par l’artiste vénézuélien Javier Téllez. Ce film propose une expérience unique au spectateur en lui permettant de devenir le témoin d’une rencontre entre six non-voyants et un éléphant. Téllez souhaitant privilégier la perception des non-voyants dans son film, l’éléphant y devient tantôt une odeur, tantôt une texture, tantôt un son, chacun des non-voyants percevant l’animal d’une manière qui lui est propre.

Shayne Dark

Feux d’hiver

En collaboration avec la Corporation de l’aménagement de la rivière L’Assomption (CARA), le MAJ vous offre la chance de découvrir deux œuvres réalisées par l’artiste ontarien Shayne Dark. Présentées à l’occasion de la 27e édition du Festi-Glace qui se tiendra les 6, 7, 8, 14 et 15 février prochain, ces oeuvres in situ conçues spécialement pour cet événement sont exposées sur le site du festival ainsi que devant le Musée. Ces énormes installations, jonchant les arbres et émergeant des glaces, témoignent de la fascination de l’artiste pour la nature, le conduisant à repenser l’espace à une toute autre échelle.

Mur à mur avec Adrian Norvid

Posez vos pauvres culs là

Le MAJ présente Sit Your Sorry Asses Down [Posez vos pauvres culs là], la plus récente œuvre de l’artiste d’origine britannique Adrian Norvid. Enchâssant les ruptures et brisant les conventions, cette œuvre plonge le visiteur dans un univers graphique rocambolesque. Le vocabulaire empreint de l’esprit rock sudiste des années 1970 se déploie ici dans un décor intérieur de style géorgien – pendant anglais du néoclassicisme en vogue au XVIIIe et au XIXe siècle. La scène se situe au lendemain d’une soirée bien arrosée où l’on surprend les convives endormis à table. Mais voilà que cette scène bascule. Menée par le mouvement de l’escalier, la nappe est emportée dans un mouvement de glissement, entraînant avec elle couverts et nourriture.

Diane Landry

Les défibrillateurs

Les défibrillateurs est une exposition rétrospective itinérante qui dresse le parcours des 20 ans de carrière de l’artiste Diane Landry. Premier regard rétrospectif sur la production de cette figure majeure de l’art contemporain au Québec, cette exposition met de l’avant toute la pertinence de son travail et de sa démarche artistique. Diane Landry s’inspire de … Suite

Terrier

Terrier

Terrier est une exposition itinérante organisée et mise en circulation par les Oakville Galleries. Ce projet réunit les oeuvres de quatre artistes canadiens – Janice Kerbel (Ontario), Adriana Kuiper (Ontario), Liz Magor (Manitoba) et Samuel Roy-Bois (Québec).

Françoise Sullivan

Les Saisons Sullivan

À l’occasion du soixantième anniversaire de la publication du Refus global, le Musée d’art de Joliette (MAJ) présente, du 25 mai au 31 août 2008, un album consacré à un projet chorégraphique sur le cycle des saisons entrepris par l’artiste pluridisciplinaire Françoise Sullivan en 1947-1948. N’ayant jamais été complété, le projet des quatre saisons fut repris en 2005 et interprété par les danseuses : Andrée-Maude Côté (Printemps), Annik Hamel (Été), Louise Bédard (Automne) et Ginette Boutin (Danse dans la neige).

Oswaldo Macià

Calumny / Surrounded in Tears / Something Going on Above My Head

Le Musée d’art de Joliette (MAJ), en collaboration avec le Festival de Lanaudière, vous invite à éveiller vos sens avec les installations de l’artiste d’origine colombienne Oswaldo Macià. Présenté dans la salle 3 du MAJ, Calumny offre une expérience à la fois visuelle et olfactive. Prenant le corps du regardeur à témoin, cette expérience multi-sensorielle se joue des perceptions temporelles et culturelles au moyen de lancinants balanciers et de parfums à fonction allégorique qui rendent inséparables les sens interpellés.

Luis Jacob

A Dance for Those of Us Whose Hearts Have Turned to Ice / Album III

Le Musée d’art de Joliette présente, du 25 mai au 31 août 2008, une exposition consacrée à l’artiste canadien Luis Jacob. Composée de trois vidéos et d’une brochure, la première installation, A Dance for Those of Us Whose Hearts Have Turned to Ice, est une œuvre dans laquelle l’artiste explore la relation entre l’abstraction de la forme en sculpture et la figure en danse. Inspiré de la sculpture réalisée par l’artiste britannique Barbara Hepworth (1903-1975) et de la chorégraphie sculptureDanse dans la neige de l’artiste québécoise pluridisciplinaire Françoise Sullivan (1925- ), A Dance for Those of Us Whose Hearts Have Turned to Ice devient une occasion de réfléchir aux questions fondamentales.

Jean-Paul Lemieux

La période classique, 1950-1975

Du 11 mai au 31 août 2008, le Musée d’art de Joliette (MAJ) vous invite à une exposition consacrée à la période dite classique de Jean Paul Lemieux qui se situe entre 1950 et 1975. Cette exposition regroupe dix-huit œuvres qui illustrent la maturité picturale et iconographique où s’affirme la personnalité artistique de l’artiste. Appartenant à la collection du Musée national des beaux-arts du Québec, ces œuvres ont apporté à Jean Paul Lemieux une reconnaissance et une notoriété internationales.

Tacita Dean

Fernsehturm

Le Musée d’art de Joliette (MAJ) présente, du 11 mai au 24 août 2008, Fernsehturm, une projection cinématographique réalisée en 2001 par l’artiste britannique Tacita Dean. La scène a été captée dans le restaurant tournant de la désormais célèbre Tour de télévision érigée à Berlin-Est, la Fernsehturm. Véritable icône du modernisme, l’intérieur de cette tour a été filmé par une caméra fixe et présenté en boucle. L’utilisation du film chez Tacita Dean vient de sa fascination pour le temps, concept abstrait que l’artiste nous présente ici avec finesse et talent.

Ed Pien

L’antre des délices

Les œuvres regroupées pour l’exposition Ed Pien. L’antre des délices sont issues de la récente production de cet artiste qui crée des œuvres grâce à des techniques de découpe du papier.

Bill Viola

Observance

L’exposition présente une œuvre vidéo de l’artiste américain Bill Viola intégrée aux œuvres religieuses de l’exposition permanente Art sacré du Moyen Âge européen et du Québec. Intitulée Observance, cette œuvre vidéo réalisée en 2002 nous montre des personnages venant l’un à la file de l’autre se recueillir devant un lieu situé hors du champ de la caméra. Le visage tendu, oscillant entre chagrin et extrême douleur, ils défilent devant les visiteurs qui ont dès lors l’impression d’être eux-mêmes dévisagés. Cette vidéo de Bill Viola est tirée d’un corpus d’œuvres intitulé The Passions qui explore la dimension spirituelle de l’être humain et qui est destiné à susciter le recueillement et le silence.

La magie d’un décor 1870-1960

Cette exposition réunit des ornements anciens datant de la fin du 19e siècle jusqu’aux années 1960. Ces objets ont été réunis avec passion depuis le début des années 1990 par un groupe de collectionneurs de la ville de Québec. Pendant toute l’année, ces fous de Noël cherchent au Québec ainsi qu’à l’étranger les pièces rares … Suite

Quatre questions autour du décoratif dans l’art québécois

L’exposition Décoratif! Décoratifs? s’intéresse aux différentes dimensions associées au terme « décoratif » dans le domaine des arts. Au moyen d’une soixantaine d’œuvres choisies dans les collections du Musée national des beaux-arts du Québec, le public est invité à explorer quatre aspects de cette question. L’exposition se déploie dans quatre espaces qui font découvrir aux … Suite